Comme des millions de jeunes filles, j’ai commencé le défrisage jeune, vers 14 ans malgré les multiples dissuasions de mes parents. Le message de la société était plus fort que tout.

DICTATURE DU CHEVEU LISSE

Je savourais les sensations et avantages d’avoir des cheveux lisses : réaliser le fantasme des cheveux qui volent au vent comme dans les publicités, les sentir détendus le long de son corps lorsque ils sont mouillés, pouvoir se lever le matin sans avoir besoin de passer du temps à les démêler, se fondre dans la foule sans se faire remarquer, éviter les remarques sur son afro, moins de regards curieux parfois douteux des autres, trouver du travail, être « plus crédible » dans des fonctions de responsabilités.

J’allais chez le coiffeur la boule au ventre,

tellement le produit chimique utilisé était fort et que je craignais de les perdre. À chaque fois, je sortais, le cuir chevelu brûlé, et je devais attendre quelques semaines pour la cicatrisation. Mais le résultat en valait la peine, des cheveux raides et brillants comme à la télé. 

Et puis un jour l’alopécie* naissante, j’ai du me rendre à l’évidence, « arrêter le massacre ». Les défrisages fréquents sont à l’origine de la perte définitive de mes cheveux sur les tempes. J’ai cherché à comprendre pourquoi pendant tant d’années la solution de facilité a été le défrisage et souvent la seule alternative proposée dans les salons de coiffure. J’ai décidé de faire la paix avec « mes racines » et mes cheveux. Arrêter de modifier ma nature de cheveux, les accepter tels qu’ils sont. 

Alopécie : chute totale ou partielle des cheveux.
Dictature du cheveu lisse Michel Obama

Michelle Obama, James Brown, Aretha Franklin, Oprah Winfrey, Naomie Campbell, Kerry Washington, Beyonce et bien d’autres, autant de personnalités influentes dont la nature de cheveux est modifiée chimiquement et cachée par  des perruques. En France aussi, de nombreuses personnalités médiatiques se plient aux dictats de ces normes esthétiques. 

L’Obsession du cheveu lisse touche toutes les populations, tous les continents et toutes les origines, tous les âges depuis des décennies. 

Dans la plupart des salons de coiffure européens, le brushing est intégré dans le forfait coupe. Dans les salons afros, bien souvent le défrisage est l’unique alternative.

Il est temps de revoir les services et prestations. Nous portons beaucoup d’attention à notre manière de consommer, faisons attention à notre alimentation, notre environnement, voulons le meilleur pour notre santé et la nature, pourquoi ne pas en faire autant pour nos cheveux ? Les aimer tels qu’ils sont, cheveux blancs, crépus, bouclés, fins, épais, blonds ou bruns… Apprenons à les accepter, vivre avec.

En tant que professionnelle, j’essai d’encourager ces femmes qui souhaitent arrêter les traitements chimiques ( colorations, permanentes, défrisages, etc…) et travaille la matière sans la dénaturer, une coupe adaptée à la nature de cheveu et à notre personnalité. 

                > A propos…pourquoi ce site, qui je suis

 Lire la suite > L’épreuve du Défrisage

 « Si Michelle Obama portait ses cheveux naturels, Barack Obama n’aurait jamais été Président. »

Chimamanda Ngozi Adichie, est une écrivaine nigériane, elle nous explique dans cette vidéo pourquoi Michelle Obama n’aurait pas pu porter ses cheveux naturels.

Qu’ils soient blancs, frisés, raides, de plus en plus de femmes et d’hommes portent leurs cheveux naturels. Je rends hommage à toutes ces personnes qui à travers les époques, se sont battues et ont assumé fièrement leurs belles chevelures crépues. De nos jours, un nouveau mouvement  international revendique la beauté des cheveux naturels, le mouvement Nappy.

GOOD HAIR, LE DOCUMENTAIRE INCONTOURNABLE

Chris Rock, père de famille, acteur, humoriste, réalisateur et producteur américain. Lorsque sa fille encore toute petite lui fait part de son envie  de se défriser les cheveux afin d’avoir de « beaux cheveux », Chris Rock s’interroge sur l’image que sa fille a de ses cheveux crépus. Il réalise en 2009 un documentaire intitulé  » GOOD HAIR « . En alliant son travail de réalisateur et d’humoriste, il parcourt la planète, des temples indiens en passant par les laboratoires scientifiques et les salons de coiffure US. Témoignages et confidences sur toutes celles qui portent des perruques qu’on ne soupçonne pas, plusieurs actrices se prêtent aux jeux des révélations, vous seriez surprises de savoir ce qu’elles ont sous leurs chevelures. La confession de certains hommes et anecdotes vaut le détour !

GOOD HAIR, Instructif, émouvant, drôle et passionnant, indispensable si vous ne l’avez pas déjà vu ! 

LA COIFFURE EST UN ART, L'ART D'ÊTRE SOI-MÊME

Soyez vous même, soyez naturels, c'est beau la diversité !

 

Vous aimez cette page ?

Pensez à partager...

error: Protections - droits d\'auteurs