Porteur de dreadlocks

Photographie : Brittani Sensabaugh

Dreadlocks une spiritualité

DREADLOCKS,

UNE SPIRITUALITÉ ?

Cette coiffure qui pourrait sembler atypique et particulière aux yeux de certains génère de nombreuses idées reçues.  Ce n’est qu’en realité la décision de laisser ses cheveux naturels en totale liberté. Le cheveu selon sa caractéristique plus ou moins raide, et son état plus ou moins sec à tendance a s’emmêler. Peu importe notre couleur de peau, les dreadlocks peuvent se constituer sur toutes les natures de cheveux. Avec le temps, les cheveux emmêlés se compactent pour ne former qu’une masse dense et homogène. Porter des dreadlocks c’est laisser la nature faire les choses…

Porter des dreadlocks, différentes significations à travers le monde…

Cette coiffure remonte à l’aube de la civilisation et n’a pas toujours été tolérée. Symbole fort et puissant, les dreadlocks peuvent être l’expression d’une conviction religieuse ou spirituelle, une manifestation d’une fierté ethnique, un rapport politique, ou tout simplement une préférence de mode. Colorées, décolorées, bouclées, tressées, domptées ou pas, les dreadlocks comme n’importe quelle autres chevelures se modifient à volonté.

Certains salons de coiffure proposent de « faire » des dreadlocks avec des mèches artificielles de cheveux, d’autres plus respectueux de la chevelure et du cuir chevelu proposent un accompagnement pour démarrer le processus naturel de formation de dreadlocks. Mais sachez que pour faire des dreadlocks, vous n’avez besoin que de patience…

 

Comment fait on des dreadlocks ? pour en savoir plus je vous invite a lire l’article > Comment faire des dreadlocks.

Coup de coeur

« DREADLOCKS » de Francesco Mastalia et Alfonse Pagano, préface de Alice Walker. Magnifiques témoignages, très belles citations, histoire du mouvement rastafarien. Ce livre émouvant nous parle de l’histoire de l’humanité, significations, interprétations des dreadlocks, portraits pleines pages en noir et blanc sublimes. Merci Naushad pour ce livre, Je vous le recommande. 

Dreadlocks, une spiritualité ou simple coiffure ? A vous d’en juger…rien de mieux pour en parler que quelques citations de porteurs de dreadlocks, tirées de ce livre, et qui me touchent particulièrement :

« Certains portent des dreads parce que c’est la mode, ou pour des motifs religieux ou culturels. Pour moi, des cheveux c’est des cheveux. Au début du soulèvement rasta, les jamaïcains portaient des dreads parce que c’était écrit dans la bible. Ils ont payé cher leurs convictions : beaucoup ont été persécutés et jetés en prison simplement parce qu’ils portaient des dreadlocks. Ceux qui portent des dreads aujourd’hui ne sont pas tous conscients de ce qu’elles ont pu représenter politiquement ».

JUNIOR MARVIN 

« Quand on arrête de vouloir maîtriser certains éléments superficiels de son apparence, c’est incroyablement libérateur, ça nous met en phase avec la réalité. J’ai eu des dreads par accident. Mes cheveux blond sont secs et frisés, ils ont commencé à faire des nœuds, et au lieu de réagir, j’ai laissé faire ».

KARYN CRISIS

« La plupart des musiciens de reggae portent des dreads parce qu’ils adhèrent au rastafarisme. C’est cette culture qui a influencé la musique, et non le contraire ».

MUTABARUKA

 « Est ce que les effets du colonialisme se font encore sentir ? Je l’ignore. Mes dreadlocks ont une origine biologique autant qu’ethnique ».

DAVINE DEL VALLE

« Besoin de ciseaux ? Non, besoin de justice ».

JOSHUA MCFARLANE 

« les dreads prêchent un seul amour, l’unité pour tous ».

HENRY GORDO

« Je me suis fais des dreadlocks pour prendre le train de la liberté ».

LARRY STEINER

« Pour qu’on me trouve belle, je n’avais plus besoin de me soumettre aux critères européens ».

YESEMBIET

« Lorsque l’homme perd l’équilibre, la nature reprend ses droits. Nous sommes uniquement soumis aux lois de la nature ».

VIDAL ANGEL

« Les dreadlocks sont un produit naturel de l’homme. Elles sortent naturellement de lui. Elles contribuent à ce qu’il soit lui-même, et ce serait mieux pour nous tous si tous les hommes se contentaient d’être eux-mêmes. »

TONY MOSES

« Je ne suis pas une rasta, mais quand j’entends ce nom, je me sens interpellée. Comme la plupart des religions, le rastafarisme est sous l’emprise du sexe masculin ».

SAIDA STONE HAUGHTON

« Si le monde entier vivait comme les rastafariens, il n’y aurait plus de crimes. Plus de guerres. Plus de pauvreté. Il y a assez de nourriture sur terre ».

BOWTIE

"DREADLOCKS" de Francesco Mastalia et Alfonse Pagano, préface de Alice Walker

Pour commander sur Amazon en un clic  ! 

 

"La coiffure est un art, l'art d'être soi-même"

Soyez vous même, soyez naturels, c'est beau la diversité !

 

error: Protections - droits d\'auteurs

Vous aimez cette page ?

Pensez à partager...