COLORATION SANS AMMONIAQUE, LA VERITE

L’ammoniaque est indispensable pour faire une couleur permanente.

Avec des chiffres d’affaires qui ne cessent de croître et la tendance “bio“, l’industrie cosmétique a tout intérêt à pratiquer une stratégie marketing pour donner aux marques une image écologique et attirer les consommateurs sur une fausse piste. Emballages aux couleurs végétales ou illustrations de plantes ne veulent en aucun cas dire produits écologiques.

Pour cela, il est nécessaire de comprendre comment fonctionne une coloration et quelles sont les différentes colorations. Celles qui sont vraiment « naturelles » et celles dont l’oxydant est indispensable pour réaliser une technique. L’ammoniaque est indispensable pour réaliser une coloration permanente. 

Les industriels et salons de coiffure ont exploité le potentiel énorme de la vague du bio.

COLORATIONS SANS AMMONIAQUE, LA VÉRITÉ !

Dans la coiffure, on retrouve sur beaucoup d’emballages le « sans ammoniaque » qui nous induit en erreur. Toutes les grandes marques de colorations capillaires, qu’elles soient vendues en grand magasin ou chez le coiffeur nous rassurent et cachent la réalité sur la toxicité des produits. Le « sans ammoniaque »,  « respect de la fibre et du cuir chevelu » , « coloration à base de plantes ou d’huile », « sans odeur »…sont des techniques marketing pour tromper les clients et parfois même les coiffeurs.

LES COLORATIONS N’AYANT PLUS D’ODEUR, LES COLORISTES ET COIFFEURS QUI SONT LES PREMIERS TOUCHES SE PROTEGENT MOINS DES INHALATIONS QUOTIDIENNES.

L’ammoniaque est souvent remplacé par le « monoethanolamine » aussi allergisant voir plus toxique, mais sans odeur ! 

La vérité c’est que  « sans ammoniaque » est donc uniquement un argument marketing. Le « sans » cache quasi systématiquement  le  « avec autre chose ». Les fiches toxicologiques fournies par l’INRS démontrent que certaines molécules  ont des conséquences nocives sur l’organisme. L’aminoéthanol et le monoethanolamine ouvrant moins bien le cheveu que l’ammoniaque, les fabricants sont trop souvent contraints d’ajouter plus de composants dans les colorants pour un résultat identique. L’action de l’ammoniaque est indispensable pour rentrer à l’intérieur du cheveu. Les allergologues redoutent certains colorants ajoutés comme le phénol, para-aminophénol, paratoluylène diamine, de plus en plus présents dans les colorations capillaires actuelles.

Pour aller plus loin :

Le Comité Scientifique de Consommation a publié une liste de 22 substances interdites dans les colorations capillaires. Il reste malgré tout beaucoup de substances qui font débat, interdites dans les cosmétiques pour la peau mais autorisées à une certaine hauteur dans les colorations pour les cheveux. Quelque soit la prestation choisie, soyez prudent, informez-vous ! Adressez-vous à un professionnel avant d’utiliser des produits dont vous ne connaissez pas la composition.

Nous n’avons pas toutes les mêmes sensibilités aux composants, une seule manière de le savoir, faites une touche d’essai.

En France, la coiffure est très règlementée.

La présence d’une personne qualifiée titulaire du brevet professionnel de la coiffure est obligatoire dans les salons de coiffure pour tous travaux techniques. (Loi du 23 mai 1946 portant sur la réglementation des conditions d’accès à la profession de coiffeur).

LA COIFFURE EST UN ART, L'ART D'ÊTRE SOI-MÊME

Soyez vous même, soyez naturels, c'est beau la diversité !

 

Vous aimez cette page ?

Pensez à partager...

error: Protections - droits d\'auteurs